Les origines de la divination : la Grèce Antique

Depuis les premières civilisations, l’art de la divination a toujours accompagné l’histoire de l’homme dans son cours. Du latin « divinare » celui-ci désignerait l’ensemble des disciplines permettant de découvrir ce qui est ordinairement caché au commun des mortels. Dans cette perspective, les peuples des civilisations antiques se fient aux présages dans le feu, le vol des oiseaux, etc. Selon certaines personnes, cette pratique serait un des plus grands héritages que la Grèce antique nous a laissé.

D’où vient l’art de la divination ?

Pour certains, les premières traces des arts divinatoires remonteraient à l’époque sumérienne (vers 4000 av. J.C.) en Mésopotamie. Pourtant, certains spécialistes s’accordent à dire que l’origine de la divination se situerait plutôt dans la Grèce antique. En fait, l’importance primordiale attribuée aux divinités obligeait les Grecs à suivre la volonté des dieux pour ne pas s’attirer leurs foudres. Pour ce faire, ils recouraient d’une part aux oracles où un dieu aurait l’habitude de s’exprimer. Les prêtres qui y officient transmettraient ensuite le message des dieux aux humains. Dans cette optique, l’Odyssée d’Homère nous donne parfois des illustrations en la matière. D’autre part, ils faisaient également appel aux devins qui se contentait d’étudier les signes. Ils occupaient notamment une grande place dans la vie publique des Grecs. À la différence des méthodes égyptiennes, celles des Grecs seraient plus scientifiques avec moins d’imaginations.

Les pratiques divinatoires

À l’origine de la divination, les Grecs utilisaient déjà des méthodes très variées pour interpréter les messages des dieux. Ils pratiquaient entre autres l’ornithomancie par laquelle ils observaient le comportement des oiseaux. En outre, ils pouvaient également tirer les messages divins des entrailles des agneaux ou d’autres animaux sacrifiés lors d’un rituel strict. Appelé extispicine, cette technique se développait en Grèce antique même si elle était attestée dans d’autres contrées. Elle se focaliserait surtout sur le foie, la vésicule biliaire, le poumon et les intestins des animaux. En addition, les Grecs croyaient également que le message divin pouvait être contenu dans une parole ou un geste. Entendre un éternuement était dès lors considéré comme un présage favorable. En somme, les pratiques de la divination dans la Grèce antique étaient très diversifiées, rendant ainsi impossible l’établissement d’une liste exhaustive.

Évolution de l’art divinatoire

Pratique immémoriale, la pratique de la divination en vue de prédiction reste d’actualité de nos jours. De nouvelles techniques à l’instar de la cartomancie conservent ainsi une certaine notoriété dans la société actuelle. De même, la chiromancie ou la lecture des lignes de la main reste encore très utilisée de nos jours. Par rapport aux pratiques appliquées à l’origine de la divination, certaines personnes ne croient pas aux méthodes actuelles, considérées comme moins scientifiques.

Les étapes d’une bonne consultation de voyance
Qu’est-ce-que la cosquinomancie ?